Und d’Howard Barker : ode à la fin d’un massacre au CDRT

C’est toujours embarrassant d’écrire qu’on n’a pas aimé quelque chose. C’est d’ailleurs bien pour ça que généralement j’évite simplement de vous parler de ce qui ne me plaît pas. Mais là c’était tellement une expérience théâtrale catastrophique pour moi, et c’est encore si chaud que je ne peux m’en empêcher. Je sors du Centre dramatique régional de Tours, où je viens de voir Und d’Howard Barker, et je me suis tellement ennuyée que, pour la première fois de ma vie, je me suis endormie au théâtre.