Dégustation : le thé vert de Nouvelle-Zélande de Dammann Frères

 

Voici cette semaine en dégustation le troisième des thés de Nouvelle-Zélande de Dammann Frères, le thé vert Pacific Green. 

C’est peut-être le thé le plus surprenant des trois pour moi. Je ne savais pas à quoi m’attendre, à part quelque chose de délicieux, évidemment, puisque le oolong et le thé noir avaient été si bons. Mais tomberais-je sur un thé vert à la japonaise ou plutôt à la chinoise ? Pour moi qui déteste l’amertume, l’âpreté et l’astringence, je préférais la deuxième option. 

Et j’ai eu de la chance. Bon, j’aurais dû être rassurée par les notes envoyées par Ann-Claire Lecocq, acheteuse / chef de produits thés & plantes à infusions chez Dammann, m’expliquant, avant que je ne le reçoive, qu’elle avait sélectionné Pacific Green pour ses notes « végétales, de patate douce, avec une légère accroche verte et de peau de châtaigne ». Elle avait ajouté qu’il s’agissait d’un « thé vert très étonnant et inratable au niveau de la préparation — 3-4 minutes à 90°C — sans aucune amertume ni astringence ». 

J’avoue ne pas avoir décelé tout cela. Les notes végétales et la patate douce, étonnamment, oui, au premier abord. C’est après que j’ai senti les notes automnales de châtaigne. Une vraie révélation. Pour quelqu’un qui s’est targué de ne pas aimer le thé vert, chez Dammann Frères on continue de me surprendre. Pacific Green est passé directement dans mon top 3 de thés verts. Et pour finir sur une note gourmande, il s’arrange très bien avec des fromages aux pâtes pressées et cuites, comme l’abondance, le beaufort, le comté… Un peu affinés, c’est mieux. Le Dziugas va très bien avec aussi avec ses notes de noisette !